Une situation difficile - Isabel Marant

Mon blogue

Une situation difficile

Une situation difficile - Isabel Marant

Depuis quatre ans, ma mère a des problèmes de mémoire. Au début, ce n’était que des petits trous de mémoire, puis progressivement, ces problèmes se sont aggravés. La situation n’est pas facile à gérer, car elle est en déni total, elle ne veut rien entendre et comme elle oublie qu’elle oublie, on ne peut même rien envisager de lui dire.

Mon père vit cette situation comme il peut, il s’adapte au fur et à mesure de l’évolution. Je n’avais pas vu ma mère depuis un an, et je dois dire que j’étais loin d’imaginer à quel point elle est maintenant atteinte. Elle est incapable de suivre une conversation, ne s’intéresse à rien, et un enfant de deux ans a une meilleure capacité de concentration qu’elle. Elle peut rester assise des heures les yeux dans le vide, sans notion du temps qui passe. Je m’inquiète pour mon père, qui est de plus en plus désarmé, et ne sait plus que faire.

La dernière fois qu’il a tenté de l’emmener consulter un médecin, elle est devenue très agressive et verbalement violente. C’était, il y a trois ans. Depuis il a fait de nombreuses tentatives, mais étant donné qu’elle oublie qu’elle oublie, pour elle il n’y a pas de problème, donc pourquoi aller voir un médecin ? C’est un cercle vicieux dont on ne sait comment sortir.

J’ai parlé à mon père, il est d’accord pour trouver une maison de retraite spécialisée, notre recherche commence juste, mais nous avons déjà trouvé un bon nombre d’endroits grâce à la publicit√© Internet. Il nous faut maintenant faire une sélection, trouver non seulement un établissement proche de chez eux, mais qui a de la place !  Ce monde est tout nouveau pour nous, nous ne pensions pas qu’il y avait tant de gens dans cette situation. C’est très difficile pour lui d’accepter que son épouse, sa compagne des cinquante dernières années, doive maintenant aller vivre sans lui, mais comme le dit le médecin qui le conseille, il faut qu’il pense aussi à lui. Il ne pourra pas continuer bien longtemps à gérer une situation qui s’aggrave de jour en jour.

La semaine prochaine, nous commençons les visites, puis nous serons sur une liste d’attente. Au moins, nous savons que Maman sera entre de bonnes mains, entourée de professionnels qui savent s’occuper de personnes ayant ces problèmes, et Papa, pourra recommencer à vivre.