Un scandale en pleine cérémonie - Isabel Marant

Mon blogue

Un scandale en pleine cérémonie

Un scandale en pleine cérémonie - Isabel Marant

Nous les femmes nous sommes toutes pareilles, à chaque fois qu’on a un rendez-vous important, à chaque fois qu’on est invité à une cérémonie, on dépense notre temps et notre argent pour ne pas être la plus ridicule, si cela ne tenait qu’à nous, on se distinguerait de toutes les femmes et les gens qui viennent ne remarqueraient que nous. En fait, moi oui, je suis ainsi. Même si dans mon quotidien, je suis du genre à négliger certaines choses, et à ne pas trop m’attarder avec les détails, les jours venus, je peux passer des heures entières à me trouver la tenue idéale, à soigner ma coiffure et pourquoi pas à me faire chouchouter dans les salons d’esthétique avec une séance de manucure et de pédicure. Je trouve que rien n’est plus relaxant. Et aux occasions, je saisis ma chance de m’offrir un peu de bien-être. Et comme l’opportunité ne se voit que très rarement, je profite à maximum de ces moments. Vendredi dernier, je suis allée à une remise des prix lors d’une fête organisée par la compagnie de mon mari, en l’honneur d’un lucratif contrat qu’ils venaient de signer. Lorsque cela arrive, leur patron offre à 10 des employées, la chance de gagner un des 10 lots choisis par leurs délégués. Les trois premiers sont les plus valeureux et les 7 derniers sont pareils. Cette année, ils ont mis le paquet. À la fois pour célébrer l’ouverture de deux nouveaux bureaux, et pour fêter le nouveau contrat. Le premier prix était une voiture neuve. Ils ne sont jamais allés aussi loin dans les comptes. D’habitude, il s’agit d’un week-end à deux tous frais payés, des électroménagers, d’un téléviseur, d’un four à micro-ondes, et ainsi de suite. Tout le monde voulait gagner cette voiture, mais quelle chance on avait parmi les 3 500 employés. Tous les employés et tous les conjoints et conjointes, se sont habillées pour l’occasion. Comme d’habitude, c’était la responsable des ressources humaines qui agissait en tant que maître de cérémonie. Nous n’avions rien gagné, mais nous avons passé un bon moment de bonheur. La directrice des ressources humaines avait déjà un certain âge et c’était les Botox et les chirurgies esthétiques qui la rendaient magnifique. Mais nous ignorions tous qu’elle n’avait plus de cheveux. À un moment donné, elle a glissé, et sa perruque est tombée à terre. C’était tellement triste, mais malheureusement, certain n’ont pas su se retenir de rire aux éclats.