Faire des courses le samedi après-midi - Isabel Marant

Mon blogue

Faire des courses le samedi après-midi

Faire des courses le samedi après-midi - Isabel Marant

Comme je suis très occupée toute la semaine, je suis obligée de faire mes courses de la semaine, le samedi matin. J’ai l’impression que dans le supermarché de la ville où j’habite depuis plus de dix ans, il y a de plus en plus de monde. Mais c’est peut-être moi qui vieillis !

En plus, les gens sont assez pressés, voire même, malpolis, et n’hésitent pas à vous bousculer avec leur chariot s’ils le peuvent ! C’est assez agaçant à la longue. Mais que voulez-vous, nous vivons dans un monde qui va toujours plus vite, et dans lequel les gens sont toujours de plus en plus pressé.

Après l’opération de mon mari, qui travaillait à l’époque dans le service de planification fiscale d’une grande société internationale, nous nous sommes installés dans un charmant petit village, éloigné de tout, pour profiter de l’air frais. C’est vrai qu’il est très beau ce village, avec ses grands champs qui l’entourent, comme de grands bras qui le protègent.

Depuis notre maison, nous avons une vue sur la montagne, ce qui est vraiment une chance. Quand nous avons emménagé, je passais de longues heures devant la fenêtre à rêvasser. Mais c’est vrai que maintenant, je ne remarque plus autant la montagne, j’y suis habituée !

Une grande route passe devant la maison, mais elle est peu fréquentée depuis qu’ils ont construit une autoroute un peu plus loin. Tant mieux pour nous, puisqu’il fut un temps, où les camions passaient à toute allure sous nos fenêtres et faisaient même vibrer les murs ! Depuis quelques années, nous vivons dans le calme et la tranquillité.

Dans le jardin, derrière la maison, nous cultivons des légumes, comme des carottes, des navets et des haricots verts. Nous avons tenté de faire pousser des tomates, mais sans grand succès. Les fruits non plus ne sont pas faciles à faire pousser dans la région, peut-être à cause du manque d’eau !

Dans le cœur du village, on peut trouver quelques jolis magasins. Comme mon mari et moi mangeons uniquement de la nourriture biologique, nous avons la chance d’habiter près d’une plus grande ville qui offre plusieurs boutiques spécialisées. On peut donc aller s’y promener le dimanche. C’est un grand changement en comparaison avec la ville où nous habitions avant. Mais la paix qu’on retrouve ici, n’a vraiment pas de prix.