D'autres travaux de rénovation - Isabel Marant

Mon blogue

D'autres travaux de rénovation

D'autres travaux de rénovation - Isabel Marant

J’avais à refaire ma cuisine, car elle était vraiment trop vieille. Les portes des placards commençaient à avoir des gonds en mauvais état, ce qui avait pour conséquence une mauvaise fermeture de mes battants de placards. Je n’avais pas envie d’enlever tout le carrelage et pourtant, il était si laid, que je ne pouvais plus le voir ; la solution était de le repeindre. J’allais dans un magasin de bricolage pour me procurer tout le nécessaire. Je devais prendre une peinture d’apprêt, une peinture vinyle d’un beige mat, un enduit pour les joints et une préparation pour lessiver mon mur. J’avais déjà mon idée quant à ce que j’utiliserais pour nettoyer mes murs ; un mélange de bicarbonate de soude, de vinaigre et de savon noir m’avait déjà servi. Mes meubles, j’en enlèverais les portes abîmées, et je changerais les gonds. Ceux que j’avais pris me paraissaient assez solides pour durer quelques années.

J’appelais mon amie Isabelle. Elle était de passage en ville pour son traitement des varices. Je lui proposais un souper à mon appartement, le soir même. J’avais hâte de la voir et de lui parler des nouveaux aménagements que je voulais faire dans ma cuisine. Nous avions habité ensemble, pendant les années de nos études, et elle avait une façon très originale et pratique de considérer la décoration intérieure. Pour ma part, j’avais acquis quelques notions dans la réfection d’un appartement grâce à elle. Je m’étais lancée dans ce chantier, car nous avions déjà réalisé le même ouvrage dans notre ancien appartement. Il appartenait aux parents d’Isabelle, et ils nous avaient permis d’y apposer notre touche personnelle.

Nous nous étions empressées d’aller acheter des pots de peinture, et nous avions tout repeint en deux jours. Contrairement à ce que croyaient les parents de mon amie, nous n’avions pas opté pour des tons criards. Nous avions choisi du blanc, que nous avions mélangé avec un pigment jaune. La couleur un peu dorée, était renforcée par le type de peinture que nous avions prise. À base de chaux, elle apportait un grain particulier que nous avions recouvert avec de la cire. L’effet était saisissant, impressionnant. Nous avions parfaitement réussi. Quand Isabelle entra dans mon logement, elle me complimenta sur le choix des meubles. Je les avais trouvés dans un lot aux enchères, et ils dataient tous des années mille neuf cent soixante-dix. Je lui montrais le projet que j’avais pour ma cuisine. J’écoutais ses précieux conseils avec attention.