Changement de sport - Isabel Marant

Mon blogue

Changement de sport

Changement de sport - Isabel Marant

J’avais décidé cette année-là de choisir un sport plus doux qu’à l’habituelle. Je décidais de faire de la natation en premier et peut-être finir l’année avec du water-polo. J’achetais deux maillots de bain, des chaussons de bain, un bonnet et une grande serviette. Je réutiliserai très certainement un de mes vieux sacs de sport. Le budget était simple et favorable. Pas besoin de se ruiner pour faire plouf dans l’eau. Je prenais pour un premier temps un forfait de trois mois. Pour le tout début, le mieux était de n’en faire que deux fois par semaine. Je choisissais la piscine du stade olympique. Nager dans l’eau ou baignent les champions ne peut que donner du courage pour se pousser à aller plus loin.

Le premier jour, j’allais chercher les clés de mon casier pour disposer mes affaires. Évidemment, comme toute première fois, on regarde partout autour de soi pour voir ce que font les autres. Une athlète qui avait certainement fini son entraînement, était assise sur un banc entourée de sa serviette juste derrière moi. Quand elle ouvrit son casier, je crus voir toute une pharmacie. Elle possédait une quantité innombrable de produits vitaminiques, d’oligo-éléments, de produits bio et de crèmes. Je lui demandais si malgré le sport, si tout ceci était nécessaire. Elle me répondit que oui, mais que la plupart des produits qu’elle possédait dans son casier, étaient essentiellement des produits pour l’entretien de sa peau. L’eau de la piscine disait-elle, agissait sur sa peau comme un détergent. Elle me donna le nom de quelques produits qu’elle jugeait indispensable pour toute personne voulant pratiquer de la natation intensivement. Mais elle insista particulièrement au sujet d’un produit qu’elle venait de découvrir elle-même, et qu’elle trouvait particulièrement performant. L’injection acide hyaluronique. Je ne savais vraiment pas ce que cela pouvait être à ce moment-là. J’estimais simplement que si une athlète pouvait le prendre comme adjuvant protéique, et qu’en plus, ce produit soit particulièrement efficace pour éviter les problèmes de peau, et même l’améliorer, il aurait été dommage que je ne fasse pas un essai pour un certain temps.

Les autres athlètes commençaient à rentrer en masse dans les vestiaires. Je remerciais l’athlète pour ses conseils et me dirigeait vers le grand bassin. J’avais décidé de faire 20 allers-retours la première fois. Je ne savais pas si j’allais vraiment tenir la cadence. Mais je prenais quand même la décision de m’acheter quelques petits trucs vitaminiques, pleins de protéines espérant de finir l’année avec un beau corps d’athlète comme je venais d’en voir dans les vestiaires.